Les critères importants dans le choix d’un conseiller en gestion de patrimoine

Pour la gestion de votre patrimoine, vous avez le choix entre passer par une banque, un cabinet ou faire appel à un conseiller indépendant en gestion de patrimoine. Choisir un conseiller en gestion de patrimoine n’est pas une tâche facile. Pour trouver le professionnel du domaine qui répondra le mieux à ce que vous attendez, certains critères devront être pris en compte. Afin de tirer le meilleur de vos actifs et de vos biens, il est primordial de faire le bon choix du conseiller en gestion de patrimoine.

Qu’est-ce qu’un conseiller en gestion de patrimoine ?

Il est difficile de définir le terme conseiller en gestion de patrimoine. Ce terme ne définit pas tant une expertise en particulier dans un secteur défini qu’un métier. Des conseillers en gestion de patrimoine peuvent se trouver par exemple au sein des cabinets d’expert-comptable, dans le courtage en assurance, dans le notariat, en indépendant, dans les établissements bancaires physiques ou dans les banques en ligne. Des statuts différents peuvent être détenus par le conseiller en fonction de la structure où il exerce son métier. Détenant ou exerçant un cabinet de conseil, il peut exercer une profession libérale. Le conseiller en gestion de patrimoine peut être, alors, libéral (CGPL) ou indépendant (CGPI). Au sein d’un établissement financier, il peut être, aussi, un salarié comme dans une compagnie d’assurance ou une banque. Le conseiller en gestion de patrimoine peut être un courtier en assurance, un notaire ou un expert-comptable. Sur le territoire français, plus de 3 000 cabinets de gestion de patrimoine existent. Le gestionnaire de patrimoine peut, alors, être à la fois un expert-comptable, un avocat, un investisseur, un fiscaliste ou un conseiller financier. Il a pour rôle de gérer, de placer, d’analyser et auditer le patrimoine du portefeuille de son client. Le mot patrimoine désigne les biens fonciers et les biens immobiliers que le client détient indirectement ou directement, mais aussi les biens matériels, les droits de nu propriétaire et d’usufruit, les actifs financiers et même les œuvres d’art. Sur immobilier-juridique.fr, vous obtiendrez d’autres informations supplémentaires si vous êtes à la recherche d’un conseiller fiscal.

Pourquoi un conseiller en gestion de patrimoine ?

La gestion de patrimoine peut s’avérer être une tâche difficile si vous ne connaissez rien dans le domaine. Pour cela, il vous faudra de l’aide extérieure. La mise en place des montages financiers, la gestion des biens immobiliers, le suivi du cours des marchés boursiers ou le choix des supports de placement par exemple, demandent de l’énergie ainsi que de temps que vous ne pourrez pas avoir, sans mentionner les pièges et les erreurs en investissement. Faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine peut vous procurer de nombreux avantages. La gestion de patrimoine vise de nombreux objectifs. Parmi ces objectifs, vous pouvez citer la préparation de votre retraite, le placement de votre capital, l’obtention des compléments de revenus, la préparation de votre succession, la protection de vos proches, l’optimisation de vos placements financiers, la diversification de votre patrimoine, la défiscalisation ou la réduction des impôts. Si vous possédez un certain patrimoine et que vous ne savez pas quoi faire, faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine vous permettra de définir les objectifs que vous voulez atteindre ainsi qu’à la priorisation de ces objectifs.

Choisir un conseiller en gestion de patrimoine ?

Lorsque vous choisissez un gestionnaire de patrimoine, mieux vaut se tourner vers un conseiller libéral ou indépendant. Ce dernier travaille en architecture ouverte, contrairement aux conseillers en gestion de patrimoine qui opèrent au sein d’un établissement bancaire par exemple avec ses discours, souvent, biaisés. Il devra réussir à mener à bien ses missions. En se basant sur votre situation économique, professionnelle et personnelle, il devra être en mesure d’analyser votre profil client. L’état des lieux de vos éventuels gains, dettes, dépenses et de vos revenus devront, aussi, être réalisés de manière optimale par le conseiller. Il devra, alors, réussir à définir vos objectifs, votre appétence au risque ainsi que vos espérances de gain.

Choisir un conseiller en fonction de son profil investisseur

Le choix du conseiller en gestion de patrimoine devra être réalisé en fonction de votre profil investisseur. Votre choix dépendra, alors, de la valeur de votre patrimoine. Si vous possédez un patrimoine inférieur à 200 000 euros, ce qui est le cas pour la majorité des investisseurs sur le territoire français, il vaudra mieux s’occuper soi-même de la gestion de patrimoine. Vous aurez bien sûr besoin de délimiter un budget lorsque vous faites appel à un CGP. Il sera plus judicieux de scinder en deux votre capital : la moitié à placer en épargne de précaution et l’autre dans un investissement comme un PEA, des actions, une SCPI ou une assurance vie. Pour le cas d’un patrimoine supérieur à 500 000 euros, de nouveaux enjeux seront présents comme les impôts concernant les fortunes immobilières, par exemple. Il vous faudra, alors, trouver un conseiller en gestion de patrimoine, comme un notaire ou un avocat fiscalité.